Témoignage de J.A.D

29 juin 2021

Je me présente J.A.D. et j’ai 42 ans. j’ai participé à la thérapie pour les hommes ayant vécu des agressions sexuelles durant l’enfance qu’offre l’organisme communautaire EMPHASE en Mauricie.

Les abus sexuel, physique et psychologique ont duré pendant des années dans un contexte incestueux déguiser en « jeu familial ». Des membres de ma famille ont été les premiers à être des agresseurs pour moi ainsi que pour d’autres membres de la famille. D’autres agressions ont eu lieu par la suite dans le début de l’adolescence.

Par amour pour certaines personnes que j’affectionnais quand j’étais enfant et qu’on m’est dit d’oublier pour ne pas détruire une famille, mon cerveau à effacer une partie de mon enfance, des agressions subies ainsi que de ceux dont j’ai été directement témoin.

Pour ce qui est des forces de l’ordre de l’époque, peu étaient formés pour ce genre de sujet tabou. Les conséquences sont énormes et surtout dévastatrices pour s’épanouir pleinement, car peu importe les comportements ou l’auto-destruction dont je me suis infligé inconsciemment  moi-même sont relié directement aux agressions sexuelles.

En étant qu’abusé par des figures d’autorité, les règles établies par la société ainsi que la loi était fait pour être transgressées à mes yeux d’hommes au cœur d’enfant blesser.

Désormais, je sais pourquoi je suis devenu un jeune délinquant et criminel non productif pour moi-même ainsi que pour la société, à la recherche de ma propre mort sociale et physique de toute sorte de façons. Les plaintes ont été portées contre les agresseurs quand j’ai compris l’ampleur des actes portes contre nous tous dans la famille.

J’ai fait valoir mon droit en tant que victime d’acte criminel à IVAC, car le SPT, l’anxiété et que le trouble d’adaptation concernant les relations humaines/amoureuse sont parfois difficile.

Mon quotidien maintenant parlementer de bonheur nouveau, de colère passagère, de tristesse et d’envie d’aider mon prochain à se libérer des agressions sexuelles. Qu’ils sachent qu’ils ne sont pas seul à avoir vécu cela en silence et qui existe des intervenants compétant pour nous aider.

La vie est maintenant plus calme, le goût de vivre demeure beaucoup plus longtemps que par le passé. Je reprends le contrôle de ma vie et j’offre en retour mon partage à ceux qui veulent voir la lumière.

-Campagne de sensibilisation, 2020

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
error

Partagez notre page!

Facebook
Instagram
YouTube
YouTube
LinkedIn
LinkedIn
Share